11504

Effets d'un entrainement en endurance de 5 mois sur la capacité aérobie et le profil hématologique et lipidique des athlètes élites de fond de l'équipe nationale tunisienne d'athlétisme: (cas du 3000, 5000 et 1000 m)

Ben M'Hamed, Mouna (Institut Supérieur du Sport et de L'Education Physique du Kef) ; Bouassida, Anissa (Institut Supérieur du Sport et de L'Education Physique du Kef)

Résumé: Objectifs. - Evaluer l'effet d'un programme de 5 mois d'entrainement en endurance sur l'aptitude aérobie, sur le profil hématologique (globules rouges, hématocrite et hémoglobine) et lipidique (cholestérol total, triglycérides, LDL et HDL chez des athlètes demi-fordistes et fordistes élites et amateurs. - Comparer l'évolution de l'ensemble de ces paramètres entre ces sujets entraines compares à des sujets non entrainés. Population d'étude. Vingt et un sujets sains de sexe masculin, âgés de 19 à 33 ans, repartis en 3 groupes: Groupe 1 (G. Elites): Composé par 7 athlètes d'élites qui appartiennent a l'équipé nationale tunisienne d'athlétisme. Ces coureurs sont des spécialistes en longues distances (3000 5000 et 10000 m). Groupe 2 (G. National): Composé par 7 athlètes amateurs spécialistes en 3000, 5000 et 10000 m. Groupe 3 (G. Sédentaires): Composé par 7 sujets sédentaires qui ne pratiquent aucune activité physique particulière. Résultats. Sur le plan hématologique, l'entrainement de cinq mois diminue significativement l'hématocrite chez le groupe des élites et le groupe des athlètes nationaux Sur le plan lipidique, l'entraînement de cinq mois ne modifie pas les concentrations du cholestérol total, des triglycérides et des lipoprotéines de basses et de hautes densités, Sur le plan fonctionnel. l'entrainement de cinq mois augmente significativement la capacité aérobie chez les deux groupes d'athlètes et la comparaison entre les groupes indique que 1) les élites se caractérisent par une masse corporelle, un IMC et un pourcentage de graisse significativement inferieur aux autres groupes, 2) les sédentaires présentent des valeurs de globules rouges plus importantes que les élites et 3) les élites présentent une capacité aérobie plus importante que les autres groupes. Conclusions. Dans l'ensemble nos résultats suggèrent que 1) cinq mois d'un entrainement en endurance modifient uniquement le métabolisme hydrique en réduisant l'hématocrite et la capacité aérobie et 2) il semblerait que ce type d'entrainement n'affecte pas les profits hématologiques et lipidiques.


Mot(s) Clé(s):

fre


Note: Mast. (Physiologie et biomécanique de l'exercice)—Institut Supérieur du Sport et de L'Education Physique du Kef, Kef, 2013
Localisation: CNUDST (TUN01)
Code de rangement: U23159

The record appears in these collections:
Thesis & Reports > Master

 Record created 2021-02-02, last modified 2021-02-22


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)